La 9ème en jazz

En jazz et en musique « classique » romantique d’où elle est issue, l’utilisation de la 9ème permet de faire se rencontrer une tension diatonique tout à fait acceptable avec l’accord sur laquelle elle est jouée. La 9ème est la première note de la superstructure d’un accord.

Cet article est en lien avec le plan JCJ-005. Vous pouvez voir la démonstration du plan dans la vidéo ci-dessous :

Pour profiter pleinement de la lecture des lignes qui vont suivre, téléchargez le dossier pédagogique relatif au plan JCJ-005 en inscrivant votre prénom et votre adresse e-mail dans le formulaire ci-dessous, ce qui vous permet de recevoir tout de suite après un dossier complet par e-mail :

[hcshort id= »39″]

Infrastructure & Superstructure

En jazz tonal, la base est de considérer tous les accords – à quelques exceptions près – comme des accords de 4 sons. Par exemple, un Dm est vu comme un Dm7. Les 4 notes qui le composent définissent son infrastructure.

Dm7 = ré – fa – la – do

L’infrastructure d’un accord est composé des degrés suivants :

1 – 3 – 5 – 7

Toute gamme diatonique majeure ou mineure contient 7 notes. L’infrastructure comprenant déjà 4 notes, il en reste 3 pour la superstructure d’un accord. Prenons les 7 degrés d’une gamme (majeure ou mineure) :

1 – 2 – 3 – 4 – 5 – 6 – 7

Éliminons les degrés déjà présents dans l’infrastructure :

1 – 2 – 3 – 4 – 5 – 6 – 7

Il nous reste les degrés suivants :

2 – 4 – 6

Transposés à l’octave supérieure, ils deviennent :

9 – 11 – 13

Reprenons l’exemple de Dm. Son infrastructure est :

ré – fa – la – do

Et sa superstructure :

mi – sol – si

Infrastructure + 9ème

Les degrés 11 & 13 sont susceptibles de frotter sur certains accords. Avec la 9ème, sur les accords d’un IIm7-V7-IM7, vous ne courez pas ce risque. J’ai donc choisi pour ce plan d’intégrer la 9ème à l’infrastructure de mon accord et de jouer avec toutes les notes de l’arpège ainsi constitué, ce qui donne :

Dm7 : ré – fa – la – do – mi

G7 : sol – si – ré – fa – la

CM7 : do – mi – sol – si – ré

Les relations arpèges – accords du plan

  • mesures 1 & 3, temps 1 : mi est la 3ce de CM7 ;
  • mesures 1 & 3, temps 3 : ré est la 9ème de CM7 ;
  • mesure 2, temps 3 & mesure 4, temps 1 : si est la 7ème de CM7 ;
  • mesure 3, temps 1 : sol est la 5te de CM7.

J’ai repris ces mêmes relations sur les accords Dm7 & G7, c’est-à-dire que :

  • les relations arpèges – accords en mesure 5 sont les mêmes qu’en mesure 1 ;
  • les relations arpèges – accords en mesure 6 sont les mêmes qu’en mesure 2 ;
  • les relations arpèges – accords en mesure 7 sont les mêmes qu’en mesure 3 ;
  • les relations arpèges – accords en mesure 8 sont les mêmes qu’en mesure 4.

Ce qui donne :

  •  mesure 5, temps 1 : fa est la 3ce de Dm7 ;
  • mesure 5, temps 3 : mi est la 9ème de Dm7 ;
  • mesure 6, temps 1 : si est la 3ce de G7 ;
  • mesure 6, temps 3 : fa est la 7ème de de G7 ;
  • mesure 7 : identique à la mesure 3 ;
  • mesure 8 : identique à la mesure 4.

En fait, je ne me suis pas contenté de conserver ces mêmes relations : j’ai carrément transposé les arpèges des deux premières mesures pour que les degrés soient les mêmes.

Transposition des arpèges

Les notes de l’arpège de CM7 de la mesure 1 sont :

mi – sol – si – do – ré – mi – si – sol.

Si je code cet arpège en utilisant les degrés, cela donne :

3 – 5 – 7 – 1 – 9 – 3 – 7 – 5

En reprenant ces mêmes degrés sur l’accord Dm7, j’obtiens la phrase suivante :

fa – la – do – ré – mi – fa – do – la

Les notes de l’arpège de CM7 de la mesure 2 sont :

mi – sol – si – do – si – sol – mi – ré

Si je code cet arpège en utilisant les degrés, cela donne :

3 – 5 – 7 – 1 – 7 – 5 – 3 – 9

En reprenant ces mêmes degrés sur l’accord G7, j’obtiens la phrase suivante :

si – ré – fa – sol – fa – ré – si – la

Téléchargez le dossier pédagogique

Si vous ne l’avez pas encore fait, inscrivez vos coordonnées dans le formulaire ci-dessous pour recevoir votre dossier pédagogique aussitôt par e-mail. Dans ce dossier pédagogique, vous trouvez :

  • la démonstration du plan (mp3) ;
  • la piste d’accompagnement seule (mp3) ;
  • la partition et la tablature écrite sous les notes de la portée en clé de sol (jpeg).

[hcshort id= »39″]