Tablatures pour harmonica

Vous cherchez des tablatures ? Vous aimeriez jouer un morceau célèbre, quel qu’en soit le style, mais vous ne parvenez pas à trouver la tablature ?

Vous en avez assez de passer des heures à chercher des tablatures dans les vidéos YouTube et sur les forums ?

Demander des tablatures sur-mesure

L’une des possibilités est de demander d’écrire des tablatures de chansons que vous aimez. Soit. Je vous avoue que vous ne seriez pas le premier à m’avoir demandé ce service.

Personnellement, je trouve que la tablature seule ne vous aidera pas beaucoup : il vous faudra aussi l’indication des rythmes, de la mesure, du phrasé, des dynamiques…

Bref, le mieux est d’avoir la partition en clé de sol et la tablature en-dessous. Cette façon de faire a l’avantage de s’adresser au plus grand nombre :

  • à ceux qui savent lire directement les notes de musique ;
  • à ceux qui ne savent lire que la tablature et les rythmes mais pas l’emplacement des notes sur la portée ;
  • à ceux qui ont un excellent sens du rythme et de la mise en place et pourront se contenter de la tablature.

Le seul souci, c’est que tout cela demande du travail. Pas un travail colossal, mais tout de même plusieurs heures, ne serait-ce que pour :

  • trouver la partition originale ou de la transcrire à l’oreille ;
  • de la recopier via un éditeur de partitions ;
  • de la transposer pour la tonalité d’harmonica dont vous jouez ;
  • pour écrire la tablature (ça, c’est le plus rapide)
  • d’éditer la partition ;
  • de vous l’envoyer ;
  • de m’assurer de sa bonne réception.

Tout cela représente du temps pour faire les choses bien…

Je l’ai déjà fait, pour 180 € : un élève qui voulait apprendre à jouer CE morceau et pas un autre…

Mais c’est assez rare : généralement, on a envie d’en jouer au moins une vingtaine.

Allez-vous dépenser 3.600 € pour avoir les vingt morceaux ? Moi, je ne le ferais pas.

Une autre solution : trouver des recueils

Le souci, c’est qu’il y a extrêmement peu de recueils pour harmonicistes débutants – et pas beaucoup non plus pour les plus avancés – surtout que la plupart de ces recueils ne reprennent pas des chansons connues mais des compositions (comme dans vos formations) ou des adaptations pas toujours très heureuses des morceaux originaux. Pas très heureuses, car on préfère toujours jouer l’original que sa copie.

Et puis, dans un recueil, il n’y a jamais guère plus qu’un quart des morceaux qui nous intéressent vraiment…

C’est pourquoi les Real Books et Fake Books existent : dans ces bouquins-là, vous avez souvent plus de 500 morceaux. Mais cela représente un boulot colossal, à moins d’avoir une équipe qui travaille pendant des semaines à un tel projet.

Pour ma part, j’ai calculé que pour que le temps passé à créer un recueil de 100 morceaux soit rentable pour moi (et que cela justifie que je passe moins de temps à créer des formations), il me faudrait vendre 9.000 recueils sur Amazon. C’est sans doute jouable pour un éditeur, pas pour un auto-éditeur. Bon, je peux essayer de trouver un bon éditeur…

Mais au-delà des chiffres, tout cela va prendre beaucoup, beaucoup de temps.

En fait, il y a beaucoup plus simple et beaucoup moins onéreux pour vous.

Ecrire vos propres tablatures

Imaginez que vous n’ayez plus besoin :

  • de passer du temps sur Internet à chercher des tablatures que vous ne trouvez jamais ;
  • de quémander à autrui que l’on écrive une tablature pour vous (comme un gosse qui demande qu’on lui lise une histoire) ;
  • d’écumer les librairies à la recherche d’un recueil qui, au final, ne sera pas de votre niveau et contiendra pas le quart des chansons qui vous plaisent ;

Mais que vous puissiez écrire vous-même vos propres tablatures !

Cela vous paraît irréalisable ?

Au regard des immenses progrès que vous avez déjà réalisés dans vos formations, alors que vous étiez parti du zéro absolu, ne vous sentez-vous pas capable de relever ce nouveau défi ?

En fait, il vous manque vraisemblablement une méthode qui ne vous demande pas d’y passer six mois à vous arracher les cheveux…

Cette méthode, je l’ai créée pour vous !

Je vous l’explique – et ne fais pas que vous l’expliquer – dans le cadre d’un stage de 6 heures, où vous allez apprendre :

  • comment partir de n’importe quelle partition ;
  • comment la transposer pour l’adapter à la tonalité d’harmonica dont vous jouez ou aux effets que vous souhaitez jouer ;
  • comment écrire la tablature très simplement.

Ce stage, je l’ai déjà animé, dans un cadre plus large, puisqu’il s’agissait d’un week-end d’immersion musicale où :

  1. le premier jour, les élèves ont appris à écrire les tablatures de trois morceaux de difficultés différentes ;
  2. le second jour, ils ont réitéré leurs prouesses, mais cette fois-ci d’oreille !

Je préciser que les deux-tiers des élèves étaient complètement débutants, ne savaient pas lire une note et n’avaient aucune oreille musicale.

Voici ce que disent les élèves de leur stage :

Le stage va être reconduit sous une autre forme

Plutôt que vous proposer à nouveau de suivre un stage de deux jours, je vous propose de vous concentrer déjà sur la première partie, qui vous permet d’écrire vos propres tablatures d’après n’importe quelle partition.

Ce stage dure 6 heures.

Je me rappelle que vous étiez nombreux, lors de la première session, à vouloir y assister, mais la distance vous freinait… Certains élèves sont prêts à faire quelques heures de voyage pour participer à un stage convivial, avec une bonne ambiance de groupe, mais si vous habitez au Canada, au Qatar ou en Martinique, je veux bien admettre que la distance soit un peu longue… Et puis, le prix du voyage pour un seul week-end peut s’avérer prohibitif, évidemment.

Je vous propose donc cette fois une version en ligne.

Autant il n’est pas difficile de suivre un cours trois heures d’affilée en présentiel, lorsque l’on est dans une bonne ambiance de travail, autant ai-je déjà fait l’expérience d’essaye de suivre une conférence de plusieurs heures en vidéo et de ne pas en avoir gardé un très bon souvenir…

Aussi, plutôt que vous proposer de suivre ce stage en deux fois trois heures, je préconise plutôt six séances d’une heure, réparties sur deux semaines.

L’un des gros avantages de cette formule en ligne est que vous allez avoir le temps d’appliquer vos nouvelles notions d’un cours à l’autre et vous aurez sans doute des questions constructives.

Comment participer au stage « Ecrire vos propres tablatures » ?

Le processus est simple, il se déroule en 3 étapes :

  1. vous remplissez le formulaire de candidature ci-dessous ;
  2. je vous recontacte pour évaluer votre niveau et votre motivation ;
  3. nous programmons ensemble les dates et heures du stage si vous êtes retenu.

Remplissez ce formulaire de candidature (cela ne vous engage à rien financièrement) :