Enregistrer son harmonica pour avoir un son pro…

Enregistrer son harmonica pour avoir un son pro ? Une question récurrente…

Ces demandes de renseignements relatives à l’enregistrement m’ont souvent été posées :

  • Comment enregistrer son harmonica et de préférence avec un bon son ?
  • Faut-il beaucoup de matériel pour cela ?
  • Comment s’y prendre ?

Afin de répondre avec précision à ces questions très pertinentes, j’ai eu l’idée de contacter Cédric Fourcadet du site activstudio : Cédric est un passionné qui aide beaucoup de débutants en M.A.O. et en home-studio. Je lui ai demandé de nous présenter, dans cet article, les possibilités qui s’offrent à vous pour vous enregistrer comme des professionnels, aussi bien à votre domicile qu’en concert et avoir un excellent son avec votre harmonica sans débourser des fortunes.

Bertrand : Bonjour Cédric, ravi de t’accueillir sur harmodiatojazz. Peux-tu te présenter ?

Cédric : Bonjour, Bertrand ! Et bonjour aux abonnés d’harmodiatojazz. C’est un honneur pour moi d’être ici parmi vous. Je suis effectivement le fondateur du site http://www.activstudio.fr, qui s’adresse à tous les débutants en home-studio et en Musique Assistée par Ordinateur. Je suis souvent en contact avec des musiciens amateurs qui veulent se débrouiller comme des chefs avec leur matériel. J’aborde toutes les notions importantes à connaitre : le matériel, l’enregistrement, le mixage… Il y a même un espace dédié à la théorie du son et un forum sur lequel tout le monde peut poser une question et trouver une réponse. Je suis en préparation d’un autre site qui comportera des formations plus poussées. Le home-studio est pour moi une véritable passion et je suis heureux de pouvoir aider les gens dans ce domaine. Je suis également web-entrepreneur, mais c’est une autre histoire…

Bertrand : Merci de cette présentation, Cédric ! Rentrons à présent dans le vif du sujet : quel est le premier conseil que tu pourrais donner pour l’enregistrement du son d’un harmonica ?

Cédric : J’aimerais répondre à la première question que se posent les « home-studistes » quand ils veulent entreprendre un enregistrement, quel qu’il soit. La question du matériel : je souhaite casser le mythe tout de suite, il n’y a pas besoin de matériel très coûteux pour réussir de bons enregistrements en home-studio. L’important et surtout de bien savoir s’en servir.

L’évolution des technologies a amené la possibilité de s’équiper à des prix très raisonnables. Cependant, le choix est réellement immense et il n’est pas facile de s’y retrouver. J’ai écrit un livret pour permettre à chacun de réussir à s’équiper en fonction de son budget ; vous pouvez le télécharger aujourd’hui en cliquant sur l’image ci-dessous :

quel matériel de home-studio en fonction de votre budget

N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux avec vos amis musiciens !

J’aimerais cependant apporter une petite précision sur la configuration : l’harmonica étant un instrument qui se met dans la poche et qui est facilement transportable, il serait dommage de casser ce côté nomade de l’instrument. C’est pour cela que je vous recommande une configuration mobile avec un ordinateur portable et une petite carte son USB.

Bertrand : Un livret en cadeau ? Merci, Cédric ! En effet, ce serait ballot de devoir se trimballer avec un semi-remorque pour sonoriser notre petit instrument ! Un ordinateur portable et une carte son ? Je suppose qu’il nous faut aussi un bon micro !

Cédric : Exactement, Bertrand ! Mon discours d’aujourd’hui tournera essentiellement autour de cet élément, car c’est ce dernier qu’il faudra bien placer pour obtenir un bon son.

Il existe deux types de micros que je conseille pour les débutants :

  1. Un micro que certains ont peut-être déjà, un microphone dynamique du type Shure SM Beta 58 ou un Audix FireBall V. Ces derniers servent de préférence pour les concerts, mais ils peuvent largement faire l’affaire pour un enregistrement.
  2. Tout simplement un micro statique à large membrane, que l’on pourrait appeler plus communément « micro de studio ».

Concentrons-nous dans un premier temps sur le micro dynamique :

Ce type de microphone peut encaisser de grosses pressions acoustiques, c’est-à-dire qu’il a une sensibilité moindre au son. Pour cela, il est donc important de placer l’instrument très proche du micro. Comme vous le feriez en concert, il faudra prendre le micro et l’harmonica dans la main et les rapprocher le plus possible. Attention : évitez de le coller complètement pour éviter les coups sur la capsule du micro qui seraient enregistrés aussi ! Ou alors, soyez sûr de ne pas faire bouger le micro ou l’harmonica.

Enregistrer harmonica : position avec un micro dynamique

Avec cette configuration, vous obtiendrez un son clair mais pas destiné à être naturel. Il vous sera possible de placer une pédale de distorsion sur lequel le micro sera branché pour une distorsion à la prise, ceci pour donner un « effet saturé » à votre son en fonction du style de musique que vous voulez jouer. Vous avez aussi la possibilité de rajouter une distorsion après l’enregistrement grâce aux logiciels de Musique Assistée par Ordinateur, mais je ne vous le conseille pas : autant le faire à la prise directement, car l’harmonica est un instrument riche en harmoniques ; il serait difficile de trouver un juste équilibre par la suite (cela demande des connaissances particulières dans le mixage audio).

Bertrand : Je suis curieux de savoir comment tu obtiens un son naturel ! Mais tout d’abord, peux-tu définir ce que tu entends par « un son clair » ?

Cédric : Pour moi, « un son clair » est un son bien défini dans les harmoniques d’un instrument. Une note est constituée d’une fondamentale et de plusieurs harmoniques. L’harmonica est un instrument qui a besoin d’une bonne définition des fréquences harmoniques pour bien sonner. Pour obtenir un son clair et naturel, je conseille dans ce cas d’utiliser un micro statique à large membrane à l’enregistrement. Ce coup-ci, il faudra le placer plus loin de votre harmonica. Ce type de micro contrairement à celui que l’on a vu précédemment, est très sensible et capte un spectre sonore beaucoup plus large.

Positionnez la capsule du micro à hauteur du nez et inclinez le micro vers l’harmonica : cela vous évitera des problèmes de souffle et des bruits de son métalliques dus aux anches. Placez l’instrument entre 5 et 15 cm du micro. Il faut savoir que plus vous serez proches, plus vous capterez le grave de l’instrument. En revanche, plus vous serez loin, moins le son sera sourd (présent dans les graves), mais vous capterez la résonance de la pièce dans laquelle vous enregistrerez. A vous de trouver le juste milieu qui vous conviendra, mais en utilisant la fourchette de distance donnée précédemment, vous vous tromperez rarement.

Enregistrer harmonica : avec un micro statique

Bertrand : Merci, Cédric ! Je trouve en effet qu’il est important de savoir capter le son naturel de son instrument avant de chercher à le modifier. Par contre, quels réglages devons-nous faire au niveau de la carte son ?

Cédric : Effectivement,  un son naturel est préféré en studio ; après, tout dépend de ce que l’on veut en faire et on peut laisser place aussi à la créativité dans la recherche des sons…

En ce qui concerne votre carte son, vous aurez à régler ce qu’on appelle le « gain » au niveau du pré-ampli, à l’entrée de votre carte son. La règle est de se laisser de la marge pour éviter une saturation de la prise sur la piste ; sinon, c’est à refaire. Je vous conseille de vous placer à côté de votre carte son et d’augmenter le gain tout en jouant. Je vous donne deux points de repère pour savoir si vous êtes dans le juste :

  • le premier est de regarder votre carte son, généralement équipée de voyants indiquant un bon réglage (voyant clignotant en vert ou autre couleur) ou une saturation (voyant s’allumant en rouge). Il n’y a pas de règle générale, car tout dépend du modèle de carte son. Il faudra augmenter le gain jusqu’à saturation, puis redescendre en se laissant de la marge ;
  • le second est de se baser sur l’écran de votre ordinateur et de regarder la piste dans laquelle vous allez enregistrer votre harmonica. Cette piste comporte une échelle appelée échelle en « dB Full Scale ». Si le son entrant dépasse le 0 dB Full Scale, vous aurez une saturation numérique et la prise sera bonne pour la poubelle ! Laissez-vous de la marge et faites en sorte que les parties les plus fortes tapent au grand maximum à -4 dB Full Scale.

Bertrand : Merci encore une fois pour toutes ces informations très précieuses et très précises ! Pour terminer, aurais-tu une petite astuce, un petit secret de pro pour que l’on rende notre son enregistré encore plus agréable à écouter ?

Cédric : Il existe plein de petites astuces mais cela ferait l’objet d’une formation à part entière. Je sais cependant que ce qui rend le son plus pro aux oreilles des gens est de rajouter une reverb. Vous pouvez le faire après votre prise de son : vous trouverez de nombreux pré-réglages de réverbération sur vos logiciels d’enregistrement ; essayez-les pour trouver celui qui vous conviendra le mieux et – n’oubliez pas – faites confiance à votre oreille !

Bertrand : Il y aurait effectivement tellement de choses à voir encore, mais nous avons déjà beaucoup d’informations ! Cher Cédric, je te remercie une fois encore pour ton intervention et tes informations. Je suppose que nous pouvons en savoir plus sur le home-studio et l’enregistrement en nous rendant sur ton site  http:/www.activstudio.fr !

Cédric : Tout à fait ! Merci à toi de cet accueil, Bertrand ! Et bons enregistrements à tous !

About the Author:

Formateur en Musique Assistée par Ordinateur en école de musique, Web-entrepreneur, cet ancien professeur des écoles est avant tout un passionné. Fondateur et animateur du site activstudio.fr, son but est de créer une réelle plate-forme de formation et d'échanges autour du home-studio et des studios d'enregistrement.
  • Anonyme dit :

    Bonjour Bertrand,

    Effectivement, le site de Cédric est remarquable puisque je suis adhérent. J’y apprends beaucoup de choses, mais des fois, je suis un peu largué, mais je m’accroche.

    Cordialement.

  • Vous avez parfaitement raison : il faut s’accrocher, c’est la bonne démarche. Restez passionné et n’hésitez pas à poser des questions !

  • >
    14 Partages
    Partagez14
    Tweetez
    Enregistrer