Les Feuilles Mortes à l’harmonica

Jouer Les Feuilles Mortes à l’harmonica, ça vous dit ?

Un cliché de Christophe de Hody (avec son aimable autorisation)

Parc Montsouris, Paris
Un cliché de Christophe de Hody

(avec son aimable autorisation)

[contentblock id=23]

S’il y a bien une chanson devenue célèbre un peu partout dans le Monde, c’est bien Les Feuilles Mortes. Mais connaissez-vous l’histoire de sa création ?

La genèse

Il faut remonter au XIXème siècle ! Le compositeur de musiques de films et de chansons populaires Joseph Kosma (1905 – 1969) – à ne pas confondre avec son homophone Vladimir Cosma, lui aussi compositeur pour l’image – s’est inspiré du Poème d’Octobre de Jules Massenet (1842 – 1912), composé en 1874.

L’une des mélodies de ce poème lyrique d’un quart d’heure a servi de thème au refrain de la musique du ballet Le Rendez-Vous de Roland Petit.

Du ballet au cinéma

Le poète et scénariste français Jacques Prévert (1900 – 1977) a repris le thème composé pour le ballet en écrivant des paroles « simples comme bonjour », ainsi que Marcel Carné l’avait souhaité, pour illustrer son nouveau film, sorti en 1945, Les Portes de la Nuit. En fait, on n’entend pas les paroles dans le film ! A peine le thème est-il entendu et fredonné par le chanteur et acteur Yves Montand (1921 – 1991) dans le rôle de Diego et la cantatrice française Irène Joachim (1913 – 2001) qui double la voix chantée de l’actrice Nathalie Nattier (1924 – 2010).

Malheureusement, le film, sorti en décembre 1946, est un échec commercial retentissant. Cela n’empêchera pas plusieurs artistes d’enregistrer la chanson en studio, à commencer par Cora Vaucaire (1918 – 2011) sur un disque 78 T ! Presque au même moment, la chanson est enregistrée par Sarah Alice Bloch (1901 – 1985) alias Marianna Oswald en langue allemande. Puis c’est Yves Montand qui l’enregistre à son tour le 9 mai 1949, sur un 78 T également.

Lucien Ginsburg (1928 – 1991) alias Serge Gainsbourg sortira en 1961 La Chanson de Prévert dont la mélodie rappelle l’ambiance lancinante des Feuilles Mortes.

La chanson remporte aussitôt un succès foudroyant, à tel point que de nombreux artistes anglophones veulent l’interpréter à leur tour.

Les Feuilles Mortes deviennent Les Feuilles d’Automne

La même année que sa sortie par Yves Montand, l’auteur-compositeur-interprète de jazz John Herdon Mercer (1909 – 1976) alias Johnny Mercer adapte Les Feuilles Mortes en anglais : il supprime le couplet et chante Les Feuilles d’Automne sur le refrain. Le titre est ainsi rebaptisé Autumn Leaves.

C’est un tel succès que la chanson devient un standard du jazz, encore repris très souvent aujourd’hui dans les jam sessions, dans tous les clubs du Monde entier ! Il est même inconcevable, pour qui se dit jazzman, de ne point connaître Autumn Leaves.

La vague des yé-yés ne sera pas étrangère à cette chanson puisque Richard Anthony (1938 – 2015) la reprendra lui aussi. De nombreux autres chanteurs francophones et anglophones l’ajouteront à leur répertoire. La liste de tous les interprètes de cette chanson serait bien trop longue à écrire ici. Citons pêle-mêle : Juliette Gréco (1927 – …), Daniel Guichard (1948 – …), Françoise Hardy (1944 – …), Bernard Lavilliers (1946 – …), Mouloudji (1922 – 1994), Édith Piaf (1915 – 1963) (qui l’a enregistrée également en anglais), Tino Rossi (1907 – 1983), Eddy Mitchell (1942 – …), Frank Sinatra (1915 – 1998), Eric Clapton (1945 – …), Nat King Cole (1919 – 1965), Barbra Streisand (1942 – …), Jermaine Jackson (1954 – …), et tout récemment par Bob Dylan (1941 – …) !

Et vous ?

Ce morceau est de Niveau 3 : il contient donc des altérations aspirées et des overblows.

[contentblock id=23]

 

 

About the Author:

  • Papy37 dit :

    Merci pour ce SUPER moment, sans très apprécié d’une certaine génération, CE QUI EST MON CAS… Très bonne initiative. Est-ce que je vais retrouver ces tablatures dans la formation complète ?
    En tous les cas, merci Bertrand, à bientôt je l’espère.
    Papy

  • Bonsoir Paul,

    La tablature ne sera pas dans la Formation Complète pour ne pas la surcharger. Mais tu peux la retrouver en cliquant sur ce lien : Les tablatures disponibles.

  • Pichard Jean Claude dit :

    Bonjour. Écoutant « la romance sans paroles » de Mendelsohn, j’ai reconnu quelques mesures ressemblant vraiment au thème des « Feuilles mortes ». Surprenant !

  • Ah oui ? Laquelle des Romances Sans Paroles ? Mendelsohn en a écrit plusieurs.

  • >
    8 Partages
    Partagez8
    Tweetez
    Enregistrer