plan harmonica blues 004 – le tongue-slap

Voici le plan harmonica blues 004, dans lequel j’utilise à la fois une blue note, le dip-bend et le tongue-slap, un super effet de langue très percussif, que l’on utilise souvent en blues.

Niveau requis

Ce plan est de Niveau Deux : tu dois savoir altérer en 3 pour pouvoir le jouer, car il comprend le 3 altéré une fois. Tu ne sais pas altérer en aspirant ? Apprends à le faire dans la Formation Complète, à partir du Module 7.

Partition & Tablature du plan harmonica blues 004

Beaucoup de croches et de demi-soupirs, dans ce plan ! Des notes au posé, d’autres au levé, une note qui est à cheval sur deux mesures…. Trop compliqué à suivre, ce plan ? Alors, suis bien cette leçon, qui va te permettre de comprendre comment ce plan est structuré et comment tu peux l’utiliser dans tes propres solos.

Grille du plan harmonica blues 004

La grille sur laquelle ce plan est jouée est la même que pour les plans 001, 002 & 003 :

G7 G7 G7 G7

C7 C7 G7 G7

D7 C7 G7 D7

C’est une grille de blues traditionnelle. Si tu la connais par cœur et que tu sais jouer dessus, tu vas pouvoir t’en servir pour jouer du bon vieux blues avec d’autres musiciens, car la grille de blues traditionnelle est le dénominateur commun de l’ensemble des instrumentistes qui jouent du blues avec passion.

Gamme utilisée dans le plan harmonica blues 004

La gamme que nous utilisons dans ce plan est une gamme modale, que l’on appelle mixo-blues :

sol – la – sib – si – do – ré – mi – fa – sol

Si tu veux faire plus ample connaissance avec cette gamme, je te conseille vivement de lire le cours que j’y ai consacré lorsque j’ai analysé le plan harmonica blues 003. C’est la gamme mixolydienne de sol, que l’on appelle plus couramment sol mixolydien ou « sol mixo ».

Entrons un peu plus dans l’analyse de la partition…

Nous sommes en sol… Mais en sol « quoi » ?

A la clé, nous voyons un seul dièse, en l’occurrence le fa dièse. Nous sommes donc en tonalité de sol :

Mais en sol « quoi » ?

En sol majeur ?

Si l’on se contente de regarder l’armure, on ne peut pas dire avec plus de précision dans quel mode on joue.

Un simple rapide coup d’œil sur l’ensemble des notes nous fait remarquer que les fa du plan sont tous affublés d’un bécarre.

Quelle est la gamme, qui ressemble beaucoup à la gamme majeure, mais dont la sensible est remplacée par la septième mineure ?

Voici la gamme majeure de sol :

sol – la – si – do – ré – mi – fa# – sol

L’intervalle sol – fa# est une 7ème majeure (5,5 tons).

Si l’on remplace le fa# par un fa bécarre, on obtient cette gamme :

sol – la – si – do – ré – mi – fa – sol

L’intervalle sol – fa est une 7ème mineure (5 tons).

Il est caractéristique de la gamme mixolydienne, qui voit sa sensible disparaître, au profit d’une blue note, située un demi-ton plus bas.

Si tu es largué à ce stade, va vite voir des explications précises et détaillées dans cette leçon.

Bref, nous sommes en sol mixolydien.

As-tu remarqué la présence d’autres bécarres ?

Les si sont tous affublés d’un bémol, puis d’un bécarre.

Le si bémol n’est pas une note de la gamme de sol mixolydien, mais une blue note.

Les blue notes

Nous venons d’évoquer la 7ème mineure, qui est effectivement une blue note. Une autre blue note est la tierce mineure, qui nous fait naviguer entre les modes majeur et mineur :

  • si, la médiante de l’accord de G7, est à un intervalle de tierce majeure de sa fondamentale : sol – si contient 2 tons entiers ;
  • sib, la médiante de l’accord Gm7, est à un intervalle de tierce mineure de sa fondamentale : sol – sib ne contient d’un ton et demi.

Tu trouveras un cours plus détaillé sur les blue notes dans cet article, consacré à l’étude du plan harmonica blues 003.

Analyse mélodique du plan harmonica blues 004

Annoncer la couleur

Pour annoncer la couleur blues, dès l’anacrouse, on pense à l’accord de tonique, G7. On fait entendre la blue note sib, puis la médiante de l’accord de tonique, si. Ces deux notes, si caractéristiques du blues, sont suivies de ré, la dominante de l’accord de tonique, qui est la note la plus éloignée de la tonique (voir à ce sujet le Module 14 de la Formation Complète).

Juste après l’anacrouse, on confirme que nous sommes en sol par deux fois la note sol (une au posé, l’autre au levé du premier temps de la mesure).

Puis vient une autre blue note : le fa bécarre.

N’est-ce pas un joli début pour ce plan ?

En peu de notes, nous avons :

  • la tonique ;
  • 2 blue notes ;
  • les deux autres notes de l’accord.

Après avoir joué trois fois les deux premières phrases, ainsi que je le dis dans la vidéo, on joue la septième phrase, dont la construction diffère des deux phrases précédentes.

Analyse mélodique de la septième phrase

Nous retrouvons ici :

  • la tonique du mode, sol ;
  • les deux blue notes ;
  • la dominante.

Mais nous avons aussi une nouveauté : la note do au posé !

Pourquoi est-ce si étonnant, que ce do soit au posé ? Il fait partie de la gamme mixo-blues ; et alors ?

Essaie donc de jouer un do très long sur la piste d’accompagnement que je te livre dans ton cadeau : tu vas comprendre ta douleur !

Car en effet, la note do sonne horriblement faux sur l’accord de G7, à cause de la présence d’un intervalle de seconde mineure entre si et do.

Et pourtant, ce plan sonne bien !

Quelle en est la raison ?

Il y a deux raisons essentielles à cela :

  • la note do n’est pas jouée très longtemps, mais elle est au contraire très brève : juste le temps d’une croche, c’est-à-dire les deux-tiers d’un temps lorsque l’on joue ternaire ;
  • La note qui suit, sol, est la quinte juste de do (do-sol est en effet une quinte juste, puisqu’elle contient 3,5 tons) ; or ces deux notes, do et sol, nous font penser à l’accord de C (do majeur). Quel est l’accord suivant dans la grille ? C7, justement ! Il faut donc voir ces deux notes, non plus comme une tension sur le posé et encore la tonique de G7, mais comme une anticipation de l’accord de C7.

A présent, passons en revue les effets qui vont bien faire ressortir l’ambiance blues de ce plan.

Les effets que tu peux utiliser dans le plan harmonica blues 004

S’il y a bien un réflexe qu’il faut avoir lorsque l’on joue du blues en deuxième position, c’est de jouer un dip-bend sur les notes aspirées. Pas systématiquement, pour ne pas alourdir le son de l’ensemble, mais sur certaines notes, pour les mettre en valeur.

Le dip-bend

J’attaque le premier sol de la mesure 1 par un dip-bend. Je pense que c’est mieux que simplement jouer un 2 aspiré sans effet. Car jouer sol sur un accord de sol, c’est le moins que l’on puisse faire. Harmoniquement, ça n’apporte rien à l’accord. C’est mélodiquement que c’est intéressant, ainsi que nous l’avons vu plus haut. Alors, pour enrichir le son de la note sol, je l’attaque avec un dip-bend.

Tu peux constater que rien n’est joué au hasard : je réfléchis à ce que je vais faire avant de le jouer.

Je te conseille vivement d’analyser chaque plan que tu joueras par la suite ; avec le temps, ton analyse prendra de moins en moins de temps. Je ne prends plus 10 minutes pour analyser un plan : mon analyse est aussi rapide qu’un simple coup d’œil, non pas par don du Ciel, mais parce que je me suis habitué à le faire.

Autre effet très réfléchi : le tongue-slap.

Le tongue-slap

Le fait de décaler la blue note fa bécarre, au lieu de la jouer au posé du deuxième temps, la met inévitablement en valeur. Pour la valoriser encore plus et parce que c’est une blue note, je l’attaque avec un tongue-slap.

La technique du tongue-slap est détaillée dans ce cours.

Sur le 6 soufflé, qui démarre la septième phrase, j’aurais pu faire un glissando, vu qu’il y a un soupir et un demi-soupir avant cette note, mais je me suis dit qu’il valait mieux éviter de placer trop d’effets différents dans le même plan, afin d’éviter que l’ensemble du plan ressemble à une collection d’effets. D’une manière générale, montrer tout ce que l’on sait faire tout de suite, ce n’est jamais bon : la diversité est certes un critère en musique, mais trop de diversité, cela crée une impression de dispersion, qui n’est évidemment pas souhaitable, car tout l’enjeu est au contraire de construire un discours musical cohérent.

Comment construire un discours musical cohérent ?

C’est ce que nous allons voir dans le paragraphe suivant, consacré à l’improvisation.

Comment improviser sur la grille après l’exposition du plan harmonica blues 004 ?

Comment improviser avec le même état d’esprit ?

3 idées pour poursuivre la grille

1ère idée. Transpose les deux premières phrases en do

Tu sais que les deux accords qui vont être joués par les instrumentistes accompagnateurs en mesures 5 & 6 sont C7 C7.

Pour transposer En effet, les deux accords suivants de la grille sont C7 C7 ; puis les deux suivants G7 G7.

Tu peux donc reprendre les deux premières phrases du plan et les transposer.

Voici comment procéder :

première étape : repérer les degrés de la phrase
Analyse des deux premières phrases degré par degré

Analyse des deux premières phrases degré par degré

J’ai analysé les degrés comme des intervalles par rapport à la fondamentale de l’accord, la note sol. Une fois n’est pas coutume, j’ai utilisé la notation classique des intervalles :

  • 3m pour tierce mineure (1,5 ton) ;
  • 3M pour tierce majeure (2 tons) ;
  • 5j pour quinte juste (3,5 tons) ;
  • 1j pour unisson juste (0 ton) ;
  • 7m pour 7ème mineure (5 tons).
seconde étape : partir des mêmes degrés et les adapter à l’accord de C7

En cherchant les notes qu’il faut jouer en do pour que les intervalles soient tous respectés, voici ce que cela donne :

Transposition des deux premières phrases du plan harmonica blues 004 en do

Chaque degré devient une nouvelle note

En effet :

  • 4+° (mib) est la tierce mineure de do (1,5 ton) ;
  • 5+ (mi) est sa tierce majeure (2 tons) ;
  • 6+ (sol) est sa quinte juste (3,5 tons) ;
  • 4+ (do) est bien sûr à l’unisson de do ;
  • 6+° (sib) est sa septième mineure (5 tons).

Tout va bien ? Tu sauras jouer l’overblow en 4 et l’overblow en 6 ?

  1. Parfait ! Tu es donc de Niveau Trois, tout va bien pour toi.
  2. Hé non ! Tu ne sais pas jouer les overblows, tu es de Niveau Deux ! Dans ce cas, il va te falloir modifier ta transposition pour l’adapter à ton niveau. Il ne faut jamais laisser tomber, parce que l’on n’a pas le niveau requis : il faut toujours essayer d’adapter une nouvelle idée à son jeu.

Puisque j’ai dit au début de ce cours qu’il était réservé aux harmonicistes de Niveau Deux, je te propose de modifier quelques notes pour faire disparaître la difficulté.

Tout d’abord, nous pouvons remplacer le 6+° par un 3′, car ce sont les mêmes notes, situées à une octave juste l’une de l’autre. Cela donnera de la variété à l’ensemble, ce ne sera pas choquant :

Transposition des deux premières phrases du plan harmonica blues 004 en do

Overblow en 6 remplacé par l’altération en 3 une fois

Mais quid du 4+° ? Le remplacer par un 1+° ? Cela ne résout pas la difficulté ; je dirai même que ça l’accentue, car l’overblow en 1 est plus difficile à déclencher que l’overblow en 4.

Plutôt que jouer tout simplement un do en 4+ qui occulterait complètement l’idée de tension initiale, je propose ceci :

transposition des deux premières phrases du plan harmonica blues 004 sans aucun overblow

Le 4+° a été remplacé par un 4

Pouf ! Plus d’overblow ! 😉

Une petite astuce pour éviter que cela passe pour une adaptation parce que l’on ne sait pas jouer la tierce mineure de C7, tu peux attaquer cette note par un dip-bend.

De plus, le fait de ne pas jouer d’overblow permet de rester dans la même gamme mixo-blues du début à la fin de la grille. C’est une pratique courante en blues traditionnel.

Je te laisse rester dans le même ordre d’idée pour la suite de la grille.

2ème idée. Joue les mêmes phrases en les adaptant à C7

Cette fois, nous conservons (presque) les notes initiales. Alors que, dans notre première démarche, nous essayions de construire une phrase parallèle, cette fois, nous allons poursuivre notre solo de manière plus statique, mais néanmoins intéressante, puisque nous allons l’adapter aux deux accords C7 des mesures 5 & 6.

Je te rappelle les deux phrases du début du plan :

les deux premières phrases du plan harmonica blues 004

Rappel des deux premières phrases de notre plan

première étape : repérer les notes incongrues

Qu’y a-t-il de gênant au fait de jouer cette phrase sur C7 ?

  • 3′ (sib) est la septième mineure de C7 (tout va bien) ;
  • 4 est la neuvième majeure de C7 (parfait pour colorer l’accord) ;
  • 2 est la quinte de C7 (aucun souci) ;
  • 3 est la septième majeure de C7 (curieux)
  • 5 est la quarte juste de C7 (note très tendue par rapport à C7).

Visiblement, deux notes incongrues se dégagent : 3 et 5.

Cela dit, la note fa en 5 aspiré est jouée en l’air, alors nous pouvons la garder tout de même. Cela créera une tension acceptable à l’oreille.

seconde étape : remplacer les notes incongrues en conservant l’état d’esprit initial

Que se passe-t-il, lorsque l’on chemine de 3′ à 3, puis à 4 ? On joue une phrase ascendante, n’est-ce pas ?

C’est cela, l’état d’esprit initial. Conservons-le pour jouer :

adaptation de la première phrase du plan harmonica blues 004 à do

Idée initiale conservée, adaptation à C7

Je te laisse procéder de la même façon pour la suite de la grille.

3ème idée. Trouve une phrase plus originale

Une autre idée est de partir sur un tout autre plan.

Attention !

Je te mets en garde de ne pas piocher au hasard dans ton vocabulaire de plans et de phrases blues, afin d’éviter que ton solo ressemble à un échantillon de phrases qui n’auraient pas de lien les unes avec les autres. Le mieux est encore de procéder de la manière suivante :

  1. joue de nombreuses fois le plan harmonica blues 004 ;
  2. improvise autour de ce plan ;
  3. trouve spontanément d’autres idées ;
  4. vérifie si elles fonctionnent sur C7 ;
  5. poursuis ton solo avec ce même état d’esprit.

Efficace quand on a déjà un bon niveau en blues, mais pas évident au début. Heureusement, je suis là pour t’aider. 😉

Tu apprendras à faire cela (et à te sentir de plus en plus à l’aise en improvisation blues) grâce au Clan des Bluesmen. Je te laisse découvrir tout ce que te réserve cette formation en vidéos en cliquant sur ce lien : Le Clan des Bluesmen, une formation très complète pour jouer blues, en partant de zéro.

Télécharge ton cadeau !

Dans la vidéo, j’annonce la composition de ton cadeau :

  • la partition du plan harmonica blues 004 ;
  • la tablature harmonica de ce plan (noté sous la partition) ;
  • la démonstration en mp3 ;
  • 6 pistes d’accompagnement en mp3 pour rejouer le plan dans toutes les tonalités (pas les 12 tonalités, mais les 6 qui sont vraiment utiles en blues).

Au final…

Voici ce que contient ton cadeau (entièrement offert) :

  • la partition en clé de sol ;
  • la tablature écrite sous la partition ;
  • la démonstration du plan harmonica blues 004 sur l’accompagnement du blues en fa ;
  • les pistes d’accompagnement du blues en fa, en sol, en la, en do, en ré et en mi.

About the Author:

>
6 Partages
Partagez6
Tweetez
Enregistrer