• Visualisation Musicale Positive

Progresse à l’harmonica en visualisant les notes

0 Partages

Comment faire, pour progresser à l’harmonica, si tu n’as pas la possibilité d’en jouer ?

La méthode que je décris ici, que j’appelle Visualisation Musicale Positive™, te permet de progresser à l’instrument, non pas en jouant des notes, mais en les visualisant.

La visualisation créatrice

La visualisation créatrice est une technique fort connue des psychologues, qui utilise les images mentales à des fins positives pour ancrer une meilleure habitude ou pour atteindre un objectif.

Ce travail de préparation mentale est utilisé notamment par les sophrologues et les coachs sportifs, en complément d’autres techniques.

En pratique, plus nos sens sont impliqués dans la visualisation, plus le résultat est atteint facilement.

Il ne s’agit pas seulement de voir, mais aussi d’utiliser son oreille interne et de ressentir ce que l’on imagine.

Bref, vivre la scène avec le plus de détails réels possible.

La visualisation musicale

En partant de cette méthode de visualisation, je me suis demandé dans quel cadre je pourrais l’utiliser, pour travailler l’instrument.

Car il n’est pas toujours facile de répéter, lorsque l’on passe du temps dans les transports en commun.

C’était une période de ma vie où, encore élève, je devais apprendre à improviser.

Je travaillais le blues, j’apprenais des morceaux par cœur et des phrases musicales d’harmonicistes célèbres, qui ont fait date dans l’histoire de la musique.

Des phrases musicales que beaucoup de musiciens reprennent, que l’on appelle des plans.

Ces plans étaient la base sur laquelle je m’appuyais, pour :

  • créer mes propres phrases
  • enrichir mon vocabulaire musical
  • inventer des solos (parties improvisées)

Comment ça marche, concrètement ?

Imagine que tu doives retenir ce petit plan de boogie woogie en sol mixolydien :

plan harmonica blues mixolydien

Pour le retenir, tu as plusieurs possibilités :

  • le jouer 12 fois de suite
  • le recopier 12 fois dans un cahier de partitions vierges
  • jouer la 1re note en regardant la partition, puis sans la regarder ; recommencer avec 2 notes, …

Mais tu peux aussi – et c’est à la fois plus efficace et plus rapide – visualiser cette phrase, sans jouer de ton instrument !

Si tu parviens à imaginer ce que tu fais, tu n’auras même pas besoin de décrire ce que tu fais.

Je m’explique…

Si tu dois me décrire ce que tu joues, tu vas dire :

  1. je joue en 2 aspiré
  2. puis encore en 2 aspiré
  3. puis en 3 aspiré

Mais si tu visualises ce que tu fais, tu n’as pas besoin de penser « je dois jouer un 2 aspiré » : il te suffit de t’imaginer le jouer !

Une méthode qui a fait ses preuves

Je me rappelle qu’un élève pianiste avait beaucoup de mal à jouer un morceau de blues au piano.

Un jour, mon élève Olivier m’annonce :

« C’est impossible, je n’y arriverai jamais, je ne sais pas jouer mains ensemble !

— Pourtant, tu as déjà joué en concert d’élèves, tu t’en es très bien sorti !

— Oui, mais c’étaient des morceaux faciles.

— Pas au début : tu rêvais de savoir les jouer, mais tu avais du mal. Mais au final, tu as réussi à les jouer.

— Oui, mais ce morceau est vraiment trop difficile, j’ai placé la barre trop haut !

— C’est justement par la difficulté que l’on progresse : si tu fais tout le temps des choses faciles, tu stagnes…

— Oui, mais là, c’est vraiment hyper dur !

— As-tu essayé de jouer ce morceau mains séparées ?

— Oui, bien sûr.

— Réussis-tu à jouer ton morceau à la main droite seule ?

— Oui, ça va, ça.

— Et à la main gauche seule ?

— Oui, aussi.

— Alors ? Quel est le souci ?

— Eh bien, quand je mets les mains ensemble, c’est la catastrophe ! »

Il est vrai qu’au piano, il faut :

  • apprendre à jouer la main droite seule
  • apprendre à jouer la main gauche seule (notes & rythmes différents)
  • apprendre à jouer mains ensemble

Je lui ai alors proposé de :

  1. s’asseoir face au piano
  2. poser les mains sur les genoux
  3. fermer les yeux
  4. visualiser tout ce qu’il doit jouer, note après note

Je lui ai dit qu’il pouvait prendre tout son temps.

« Faisons l’expérience avec les 4 premières mesures seulement.

— Oui, bah, même les 4 premières mesures, je ne sais pas les jouer mains ensemble.

— Justement : fais l’expérience de la Visualisation Musicale Positive™.

— Franchement, je n’y crois pas trop.

— Je ne te demande pas d’y croire : je te demande de l’essayer. »

Olivier s’est mis au piano, mais sans jouer une seule note.

Il a fermé les yeux…

10 minutes plus tard, il a posé les mains sur le clavier…

Et…

Et…

Et il a joué ses 4 mesures mains ensemble parfaitement !

Je savais que cette méthode fonctionnerait, mais j’étais impressionné de la voir fonctionner aussi bien !

A toi d’essayer !

Je te propose de tester la méthode et de me dire si ça a fonctionné pour toi.

plan harmonica blues mixolydien

Voici ce que tu dois faire :

  1. regarde attentivement la partition ou la tablature
  2. concentre-toi sur la 1re mesure
  3. ferme les yeux
  4. imagine ce que tu dois jouer à l’harmonica
  5. dès que tu es sûr de toi, rouvre les yeux

Recommence avec :

  1. la mesure 2
  2. les mesures 1 & 2
  3. la mesure 3 (ce n’est pas tout à fait la mesure 1)
  4. les mesures 2 & 3
  5. les mesures 1, 2 & 3
  6. la mesure 4
  7. les mesures 2, 3 & 4
  8. les mesures 1, 2, 3 & 4

Enfin, joue toute la phrase par cœur !

Est-ce que ça a réussi, pour toi ?

Réponds à ce court questionnaire, pour me laisser tes impressions :

0 Partages
2022-04-01T10:44:48+02:00
>
0 Partages
Partagez
Tweetez