Les codes de la tablature de l’harmonica

Dans les dossiers pédagogiques, vous trouvez toujours au moins la partition du morceau et la la tablature de l’harmonica. Pour pouvoir déchiffrer cette tablature, vous avez besoin d’une clé. Cette clé est la codification de toutes les notes de l’harmonica diatonique. Vous trouverez plusieurs cours détaillés à propos des notes de musique, de leur emplacement sur l’instrument et de leur codification dans le cadre de la Formation Complète.

Les notes soufflées, aspirées & altérées dans une tablature

Quand vous prenez une tablature seule, vous n’avez pas la portée en clé de sol, seulement les notes. Pour savoir quelles notes j’utilise dans ces tablatures, j’utilise les codes suivants :

x : aspirer en x / Par exemple : 4 signifie aspirer en 4

x+ : souffler en x / Par exemple : 4+ signifie souffler en 4

x’ : altérer en x d’un demi-ton en aspirant Par exemple : 3 signifie altérer « une fois » en 3 aspiré

x’ ‘ : altérer en x d’un ton en aspirant Par exemple : 3″ signifie altérer « deux fois » en 3 aspiré

x’ ‘ ‘ : altérer en x d’un ton et demi en aspirant Par exemple : 3″ signifie altérer « trois fois » en 3 aspiré

x+’  : altérer en x d’un demi-ton en soufflant Par exemple : 10+’ signifie altérer « une fois » en 10 soufflé

x+’ ‘  : altérer en x d’un ton en soufflant Par exemple : 10+ » signifie altérer « deux fois » en 10 soufflé

x+° : overblow en x Par exemple : 4+° signifie jouer un overblow en 4 soufflé

x° : overdraw en x Par exemple : 7° «  signifie jouer un overdraw en 7 aspiré

(xy) : double-stop = jouer les notes aspirées x et y en même temps / Par exemple : (45) signifie jouer 4 et 5 aspirés en même temps

(xy)+ : double-stop = jouer les notes soufflées x et y en même temps / Par exemple : (45)+ signifie jouer 4 et 5 soufflés en même temps

-x  : jouer x en tongue-slap / Par exemple : -4 signifie jouer 4 aspiré en tongue-slap

(x-y) : jouer les notes aspirées x et y en octave-split Par exemple : (1-4) signifie jouer 1 et 4 aspirés en octave-split

(x-y)+ : jouer les notes soufflées x et y en octave-split Par exemple : (1-4)+ signifie jouer 1 et 4 soufflés en octave-split

Les rythmes dans une tablature

Traditionnellement, les rythmes ne sont pas écrits dans une tablature : ils ne sont écrits que sur la portée.

En fait, il existe une méthode d’écriture qui permet d’indiquer à la fois les notes et les rythmes dans une tablature. Cela permet à celles et ceux qui n’ont pas une très bonne oreille musicale, de leur permettre de jouer le morceau plus facilement. Car sinon, il faut écouter le morceau original (donc posséder un bon enregistrement ou le dénicher sur YouTube) et essayer de trouver les rythmes par soi-même.

Les codes que j’utilise aujourd’hui pour écrire les rythmes dans une tablature dérivent du Jianpu, un système chinois qui, en mandarin, signifie « notation simplifiée« , lui-même inspiré du système « Galin-Paris-Chevé », inventé par un professeur de musique breton, Émile-Joseph-Maurice Chevé.

En fait, pour faciliter l’apprentissage du morceau étudié, j’indique à la fois les rythmes et les silences.

Voici les codes que j’utilise pour indiquer le rythme de chaque note :

  • une note soulignée une seule fois indique qu’elle dure un demi-temps (une croche dans une mesure où la noire vaut 1 temps) ;
  • une note soulignée deux fois indique qu’elle dure un quart de temps (une double-croche dans une mesure où la noire vaut 1 temps) ;
  • une note non soulignée indique qu’elle dure un temps complet (une noire dans une mesure où la noire vaut 1 temps) ;
  • un point qui suit une note indique que sa valeur est allongée de la moitié de sa valeur (on retrouve le point avec la même signification dans une partition) ;
  • un trait qui suit une note indique que l’on prolonge la note d’un temps ;
  • deux traits qui suivent une note indique que l’on prolonge la note de deux temps ;
  • trois traits qui suivent une note indique que l’on prolonge la note de trois temps ;
  • deux notes soulignées et rejointes par un même trait de soulignement indiquent que ce groupe de notes vaut 1 temps complet ;
  • deux notes reliées par un arc de cercle indiquent que la première note n’est pas rejouée, mais qu’elle se prolonge sur le rythme de la seconde note (la liaison dans une partition) ;
  • un X indique qu’il faut attendre un temps (un soupir dans une mesure où la noire vaut 1 temps) ;
  • un Y indique qu’il faut attendre un demi-temps (un demi-soupir dans une mesure où la noire vaut 1 temps) ;
  • un Z indique qu’il faut attendre un quart de temps (un quart de soupir dans une mesure où la noire vaut 1 temps) ;
  • une note suivie d’un astérisque indique qu’elle fait partie de l’anacrouse.

Tous les codes de tablature résumés en un seul document

Pour avoir toujours à portée de main la liste de tous les codes (ceux qui indiquent quelle note jouer et ceux qui indiquent le rythme avec lequel chaque note doit être jouée), vous pouvez télécharger cette fiche récapitulative :

About the Author:

Partagez9
Tweetez
Enregistrer
9 Partages