Ici, on n’est pas au conservatoire !

Pourquoi les conservatoires vous dégoûtent de jouer de la musique

Un vrai coup de gueule dans cet article : j’évoque les cours dans les conservatoires municipaux, que l’on appelle pompeusement les Conservatoires à Rayonnement Régional.

Un an de solfège sans toucher l’instrument, ça vous dit ?

A la base, les conservatoires de musique et de danse – ou les conservatoires de musique tout court – sont censés former les débutants pour qu’ils deviennent un jour de grands artistes. Alors, pour que leur formation soit la plus exhaustive possible, on prodigue des cours de solfège et de formation musicale en plus des cours d’instrument. Le problème, c’est qu’on vous impose un an de solfège avant d’avoir le droit de toucher le premier instrument, comme si la pratique d’un instrument était réservé uniquement aux élèves studieux qui ont déjà réussi un examen !

Pourtant, quand vous rejoignez une école de musique, c’est bien pour faire de la musique, non ? Pourquoi faire un an de théorie avant de toucher l’instrument ? Pas étonnant que 80% des élèves décrochent et soient dégoûtés à vie du solfège ! Le nombre d’adultes qui me disent : « Je veux bien apprendre l’harmonica, mais je ne veux pas faire de solfège… » Pourtant, le solfège est indispensable car c’est la trousse à outils du musicien. Mais hors de question pour moi de vous bourrer le crâne avec de la théorie : dans la Formation Complète, quand vous faites  du solfège, c’est pour mettre en pratique tout de suite sur l’harmonica ce que vous venez de comprendre. Car c’est bien là le but du solfège : comprendre pour mieux jouer.

Les vieilles méthodes du XVIIIème siècle

Le problème des conservatoires français, c’est que la pédagogie en est restée aux méthodes du XVIIIème siècle. Pas d’harmonica dans les conservatoires ! Trop moderne, l’harmonica : cet instrument date du XIXème siècle, pensez donc ! Éventuellement, on veut bien aborder le jazz, car les jazzmen se sont inspirés de la musique romantique, donc des musiciens classiques. Sans ça… Mais pas de Chicago blues ! Pas de rock non plus… Les années 1950, c’est bien trop récent, voyons ! Et sans doute indécent vis-à-vis de la « grande musique » !

La Formation Complète fonctionne car elle a été fondée sur une autre base : je suis parti de la pratique de l’harmonica et me suis demandé ce que vous auriez besoin de savoir pour jouer de la musique, point. J’ai viré de la méthode tout ce qui n’est pas indispensable. Je ne suis pas en train de vous dire  que je me contente de vous enseigner ce que les pseudo-enseignants appellent « l’essentiel » : au contraire, je vous explique tout dans les moindres détails, mais je ne vous donne pas de cours inutiles ! Tout est dirigé vers la pratique immédiate sur l’instrument puisque c’est de là que je suis parti.

Le plaisir absent des conservatoires

Dans un conservatoire, on vous parle d’interprétation, on vous montre comment servir le compositeur, suivre le chef d’orchestre… On vous oblige à passer des examens et l’on vous récompense d’une médaille quand vous avez fini votre cycle d’études. Mais jamais au grand jamais on ne vous parle de plaisir ! Il faut être sérieux quand on joue de la musique ! Ah, vous ne saviez pas ça ?

Allez donc voir un concert de musique classique en France pour voir à quel point la musique est sérieuse : quand un musicien exécute un morceau avec bravoure, si vous l’applaudissez en plein milieu du morceau, vous vous faites jeter ! Si vous riez au cours de la pièce parce que vous avez trouvé un air amusant, vous vous faites jeter ; si vous applaudissez après la fin d’un mouvement, on vous regarde de haut et on vous fait les gros yeux parce que ce n’est pas le bon moment d’applaudir : il faut applaudir à la fin d’une pièce, pas à la fin d’un mouvement ! C’est un tel protocole que l’on se demande pourquoi certains vont au concert ! Faites ceci, pas cela…

Dans la Formation Complète, le maître-mot est plaisir ! Bien sûr, vous allez devoir travailler pour progresser, mais dans le but de vous faire plaisir. Le côté fun de la Formation Complète avec ses personnages de BD en croisière sur la péniche harmonica a pour seul objet de rendre votre formation encore plus agréable et de vous y amuser. Ne dit-on pas jouer de la musique ?

Qu’allez-vous être capable de jouer en suivant le Formation Complète ?

Cliquez sur le lien ci-dessous pour en savoir plus sur la Formation Complète et écouter des démos de ce que vous saurez bientôt jouer à l’harmonica :

La Formation Complète sans prise de tête !

 

About the Author:

Partagez6
Tweetez
Enregistrer
6 Partages