Moonglow : une ballade de jazz pour illustrer une galerie de peintures

Découvrez, dans la vidéo ci-dessous, quelques tableaux tirés d’une exposition de mon père, Jean-Pierre Carbonneaux. La ballade de jazz que j’ai choisie pour illustrer cette galerie picturale est Moonglow, « la lune rougeoyante », une composition de Will Hudson, Eddie De Lange & Irving Mills.

L’harmonica utilisé dans la vidéo

J’interprète Moonglow sur un harmonica modèle « bête de course » en Bb. On peut décidément tout jouer sur ce modèle ! Les musiciens professionnels qui ne jouent pas d’harmonica sont toujours impressionnés par le fait que l’on puisse jouer autant de notes sur un instrument aussi petit. Non seulement on peut jouer deux fois plus de notes que sur un saxophone, mais la palette de timbres que l’obtient sur un harmonica diatonique participe à la magie.

Souhaitez-vous avoir le même son ? Impossible sur un harmonica non préparé. Car en effet, l’harmonica « bête de course » – la « merveille des merveilles », comme le dit un de mes élèves – tire ses étonnantes caractéristiques de l’accord quasi parfait des anches du modèle Hammond HA-20 de chez Suzuki et de la préparation minutieuse que j’effectue afin :

  • d’améliorer encore le son ;
  • de le préparer au déclenchement de toutes les notes (altérations & overnotes).

Vous pouvez commander votre « bête de course ». Puisque vous aimez les ballades de jazz, je vous recommande de choisir une bête de course en Bb (si bémol), une tonalité que l’on rencontre très souvent dans les morceaux de jazz (normal, puisque les instruments fétiches du jazz que sont la trompette, la clarinette et le saxophone ténor sont tous accordés en si bémol).

Commandez votre bête de course !

Vous voyez, j'en ai toujours en stock. Commandez aujourd'hui, recevez votre bête de course jeudi prochain (si vous habitez en France métropolitaine).

Vous recevrez votre petit bijou en Colissimo Recommandé (remise contre signature).

Remplissez bien tous les champs et cliquez sur "J'EN VEUX UNE !" :

Nom * :
Prénom * :
Email * :
Adresse postale * :
Code postal * :
Ville * :
Pays * :
Téléphone * :
* champ obligatoire.

 

L’Agora

Vous aimez les ballades de jazz ? Vous aimeriez apprendre à en jouer ? Quel que soit votre niveau actuel (grand débutant ou musicien déjà confirmé), vous avez la possibilité de progresser rapidement à l’harmonica et de réaliser votre rêve.

Imaginez que vous puissiez sortir votre harmonica d’une poche, de jouer une ballade de jazz romantique et de charmer votre entourage… Cela vous paraît inaccessible ? Et pourtant… Ce rêve délicieux est plus facilement et plus rapidement réalisable que ce que vous imaginez sûrement ! Parlons-en ensemble lors de la prochaine agora !

Une Agora ? Qu’est-ce que c’est ?

Lieu de rencontre sur Internet !

Lieu de rencontre sur Internet !

A l’origine, une agora est un lieu de rassemblement social, dans la Grèce Antique. J’ai repris le nom d’agora pour désigner un lieu de rassemblement sur Internet. Inutile donc de nous déplacer pour nous rencontrer : le modernisme informatique nous permet de nous retrouver les uns les autres, tous intéressés par l’harmonica. L’objet de ces regroupements est d’échanger sur l’harmonica, mais pas à la manière d’une conversation entre amis, même si ces rencontres sont toujours conviviales : il s’agit avant tout que vous puissiez avoir les réponses à toutes vos questions sur le petit instrument et d’avoir des conseils avisés, vous permettant de prendre un bon départ ou de progresser à l’harmonica, si vous êtes déjà harmoniciste.

Si vous avez déjà participé à une autre agora, inutile de vous réinscrire (car, dès que vous avez participé à une agora, vous êtes invité d’office à la suivante), sauf si vous avez changé d’adresse e-mail entre-temps :

Pour être invité à la prochaine Agora, cliquez sur le lien ci-dessous : 

Je souhaite participer à la prochaine agora !

Vous allez être redirigé sur la page d'inscription. Aussitôt après, vous recevrez un e-mail avec un lien sur lequel cliquer mardi soir pour nous rejoindre EN DIRECT.

A mardi 20h30.

Vous souhaiteriez avoir des réponses à vos questions mais vous n’êtes pas sûr de pouvoir participer à l’agora en direct ? Inscrivez-vous quand même ! L’intérêt ? L’intérêt, c’est que toutes les agoras sont enregistrées dans leur intégralité et disponibles en rediffusion, uniquement aux personnes invitées. Si vous pensez ne pas pouvoir être présent mardi à 19h30, envoyez vos questions par e-mail à votre professeur : vous verrez – et entendrez – les réponses à vos questions dans la vidéo de rediffusion, au minutage qui vous aura été indiqué. Bien sûr, en voyant l’intégralité de la vidéo, vous pourrez profiter également des réponses aux questions des autres, ce qui représente un enrichissement considérable.

Le trio Hudson – De Lange – Mills

La ballade de jazz que je joue à l’harmonica est à l’origine une chanson écrite en 1934, qui a été reprise maintes et maintes fois. Elle a notamment été brillamment interprétée par Doris Day en 1957, Tony Bennett & K.D. Lang en 1994 et même Rod Stewart en 2003 (mais ce sont loin d’être les seuls). Je vous propose une petite présentation du trio qui a créé cette jolie ballade.

Will Hudson

Will Hudson

source : ejazzlines.com

De son vrai nom Arthur Murray Hainer, Will Hudson était un compositeur, arrangeur et chef d’orchestre canadien. Il monta son premier big band de jazz au tout début des années 1930. Son surnom, « Hudson », vient du fait qu’il avait été commis au Grand Magasin  Hudson en 1928, à l’âge de 20 ans. Comme tout bon chef de big band, il arrangeait les morceaux de jazz dans le but de faire danser. Entre 1936 et 1938, il collabora avec Eddie De Lange et forma le Hudson-DeLange Orchestra, dont il quitta la direction à son apogée, en 1940, pour raisons de santé.

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, il s’engagea dans l’US Army Air Force et devint l’arrangeur du Glenn Miller Army Air Force Band.

Toujours soucieux de progresser, malgré ses connaissances empiriques qui lui valurent tant de succès, il s’inscrivit en 1948 à l’école d’orchestration et de composition Juilliard, dont il sorti diplômé deux fois.

Il mourut en juillet 1981, en Caroline du Sud, à l’âge de 73 ans.

Eddie De Lange

Eddie De Lange

source : eddiedelange.com

Eddie De Lange, de 4 ans l’aîné de Will Hudson, était un célèbre parolier et chef d’orchestre de jazz américain. Il écrivait des textes de chansons interprétées par d’illustres chanteurs, tels Frank Sinatra, Louis Armstrong, Nat King Cole, mais aussi Ella Fitzgerald.

Dans les années 1920, il apparut dans de nombreux films comme cascadeur professionnel.

En 1932, il signa un contrat avec Irving Mills et signa Moonglow, son premier succès, avec Irving Mills et Will Hudson.

Il collabora en tant que chef d’orchestre, lui aussi, avec Will Hudson, à la direction du Hudson-DeLange Orchestra.

Eddie De Lange mourut peu de temps après la Seconde Guerre Mondiale, en 1949, à l’âge de 45 ans.

Irving Mills

Irving Mills

source : pscelebrityhomes.com

De son vrai nom Isadore Minsky, Irving Harold Mills naquit en 1894 à Odessa, en Ukraine. Il fut à la fois musicien, parolier et promoteur d’artistes de jazz. Il fonda en 1919, avec son frère Jack,  la Jack Mills Inc., rebaptisée en 1928 Mills Music Inc., qui fut à l’origine de la découverte de nombreux grands noms du jazz, dont Hoagy Carmichael, Cab Calloway, Jack Teagarden, Benny Goodman, Will Hudson… Et même Duke Ellington ! Excusez du peu !

Irving Mills enregistra des dizaines d’artistes, sous différents labels et fut même à la tête de l’American Recording Company, actuellement Columbia Records.

On lui attribue la paternité du célèbre standard St. James Infirmary, qu’il aurait écrit sous le pseudonyme « Joe Primrose ».

Il mourut à Palm Springs, Californie, en 1985, à l’âge de 91 ans.

(sources : wikipédia)