Comment apprendre à jouer un morceau d’harmonica en 7 jours ?

Dans les quelques lignes qui vont suivre, vous allez découvrir comment apprendre un morceau d’harmonica en 7 jours chrono, quel que soit le style du morceau et votre niveau actuel.

Avez-vous déjà acheté un recueil de partitions pour harmonica dans le commerce ? Certains sont très bons, mais pour réussir à s’en servir, il faut savoir déchiffrer les partitions, savoir travailler les morceaux et y passer beaucoup de temps. Ce n’est pas un problème en soi si l’on a un très bon niveau en musique. Mais quelle frustration quand on est devant une partition que l’on ne sait pas déchiffrer et que rien n’est expliqué pour ça ! C’est ce que me disent souvent mes élèves harmonicistes.

D’une part, peu de recueils se destinent aux grands débutants. D’autre part, quand un harmoniciste débutant a la chance de trouver quelques morceaux qui correspondent à son niveau technique, il s’aperçoit, bien malgré lui, qu’il n’a pas le niveau requis pour déchiffrer la partition.

C’est cette constatation qui m’a poussé à créer une méthode, qui vous permet d’apprendre à jouer un morceau d’harmonica en 7 jours seulement : une vidéo par jour, chacune abordant une phase de la méthode.

Dans les lignes qui suivent, je vous explique l’intérêt de la méthode. Les actions à mener sont décrites précisément dans le guide numérique que je vous offre :

 

Peut-on se passer des partitions ?

Effectivement, la première démarche, quand on a du mal à déchiffrer une partition, c’est de se dire qu’on n’a qu’à s’en passer. Pourquoi ne pas jouer d’oreille, après tout ? De nombreux musiciens ont l’air de s’en passer très bien. S’il y a bien un objet fétiche que les beatlemaniaques (dont je fais partie) ne posséderont jamais, c’est une partition manuscrite, signée d’un des Quatre de Liverpool, pour la bonne et simple raison qu’ils n’écrivaient pas la musique ; pas de cette façon, en tout cas.

Pourtant, quels musiciens ! Quels compositeurs !

Puisque certains sont capables de se passer d’une partition, pourquoi insister ?

Si vous avez une excellente oreille et un sens du rythme irréprochable, peut-être n’avez-vous pas besoin de tout cela. D’ailleurs, pourquoi perdez-vous votre temps à lire cette page ? Allez, ouste : allez apprendre vos morceaux et ravissez-nous de vos improvisations !

Vous êtes toujours là ?

Dois-je en déduire que vous n’avez pas l’oreille absolue ? Ou pas un très bon sens rythmique ? Ou ni l’un ni l’autre ?

Si c’est le cas, alors vous faites partie des 95% des gens qui commencent l’étude d’un instrument de musique : peu de gens ont ça dans le sang. Pour ma part, il m’a fallu des années pour développer mon oreille et progresser rythmiquement. L’avantage que vous avez par rapport à moi, c’est que vous allez avancer 6 fois plus vite que moi, lorsque j’avais votre niveau.

Pour vous aider à jouer vos mélodies, bien les placer rythmiquement et improviser autour de la mélodie, je mets à contribution 3 de vos 5 sens :

  • l’ouïe ;
  • le toucher ;
  • la vue.

On dit souvent qu’une image vaut mille mots. C’est ce qui se produit quand on voit une partition : plutôt que parler pendant des heures pour expliquer quelles notes jouer, à quel moment et avec quelle durée, mieux vaut apprendre à lire des partitions.

Je vous rassure : ce n’est pas si difficile. Sinon, nous ne serions pas des millions à utiliser ce biais pour apprendre des morceaux de musique. Et depuis le temps qu’on écrit des partitions, les compositeurs auraient fini par adopter une autre méthode.

Bref, la lecture d’une partition, c’est comme la lecture d’un livre dans une autre langue : cela s’apprend. Et la bonne nouvelle, c’est que c’est nettement moins difficile et nettement moins long que l’apprentissage d’une langue.

Les cours de solfège

Une question qui revient est celle-ci : « Pendant combien de temps doit-on prendre des cours de solfège avant de commencer à jouer son premier morceau ? »

La réponse que l’on entend dans les conservatoires français est souvent : « Au moins un an ». Et de nombreux professeurs de musique, hors conservatoires, qui ont conscience du côté rébarbatif de passer par un an de pratique musicale sans toucher à l’instrument, considèrent qu’il faut tout de même passer par quelques mois de théorie avant d’attaquer la pratique.

Pas chez moi. Pas dans l’école internationale d’harmonica harmodiatojazz.

Ici, vous pouvez attaquer les morceaux directement.

Après 0 jour de solfège.

Après 0 jour de théorie.

Non, pas de théorie. Nada. Rien. Que dale.

On commence par la pratique.

Comment pratiquer l’instrument si l’on n’a aucune connaissance théorique ?

Je ne dis pas qu’il ne faut rien expliquer : c’est tout le contraire, en fait. Mais si la théorie est longue et fastidieuse, c’est qu’elle n’est pas adaptée à la pratique. Et s’il y a un écart énorme entre théorie et pratique, c’est parce que l’enseignant a préparé son cours dans le mauvais sens.

Croyez-vous qu’un romancier comme l’excellent Franck Thilliez se lance dans l’écriture d’une nouvelle histoire criminelle  sans avoir où il met les pieds ? Invente-t-il ses personnages au fil des pages, sans savoir ce qui va leur arriver ? Bien sûr que non : tout est préparé depuis longtemps ! L’auteur commence généralement par le dénouement et invente l’histoire dans le sens contraire.

C’est ce que je fais avec vos cours : je me projette dans un avenir proche et j’en déduis ce que je vais devoir vous expliquer pour que vous puissiez atteindre votre but facilement et rapidement. C’est pourquoi tous les cours que vous suivez avec moi sont dirigés vers la pratique et sont applicables directement sur l’instrument.

Ainsi, plutôt que vous donner des heures de théorie à ingurgiter, sans application pratique, je vous fais pratiquer et je vous explique ce que vous ne savez pas encore : nous commençons par la pratique et à la moindre difficulté, je vous explique comment dépasser rapidement cette difficulté. Et je fais cela en vidéo : comme ça, vous voyez ce que je fais, vous m’entendez jouer… Vous n’avez qu’à m’écouter et m’imiter. Tout simplement.

La méthode D.E.R.I.V.E.S.

Pour structurer le cours et vous permettre d’apprendre un morceau de votre choix pas-à-pas en 7 jours seulement, j’ai créé la méthode D.E.R.I.V.E.S. ; pour ne pas faire naufrage et dériver comme une épave, mais au contraire, dériver pour prendre le large et naviguer en toute liberté, je vous apprends comme partir de la partition et vous en éloigner petit-à-petit. Vous allez rapidement :

  • interpréter le morceau en le personnalisant ;
  • trouver des variations mélodiques ;
  • vous amuser rythmiquement ;
  • jouer des effets qui vous plaisent et impressionnent votre entourage ;
  • improviser.

D.E.R.I.V.E.S. est un acronyme.

En voici la signification…

D comme Déchiffrage

Dans la phase D, je déchiffre la partition devant vous, en vous désignant absolument tout ce que vous voyez et en vous expliquant la signification de tous les signes. Ainsi, la structure du morceau vous apparaît clairement et les mélodies se découvrent devant vous. Cette phase de déchiffrage est aussi une phase de défrichage, car nous allons débroussailler la partition.

E comme Extraction

Après avoir déchiffré la partition, nous repérons les passages difficiles. Je dis « nous », car je ne me contente pas de vous expliquer ce que vous devez faire : je le fais devant vous, en même temps que vous. Et je ne fais pas semblant de travailler le morceau, comme un acteur qui essaierait de se mettre à la place d’un musicien apprenant un nouveau morceau. Non, c’est bien réel : je travaille vraiment le morceau devant vous ; bien sûr, ce que je fais en plus, c’est que je vous explique tout ce que je fais et pourquoi je le fais.

Vous pourriez me rétorquer : « Ah oui ? Et si vous vous apercevez, au cours de notre travail commun, que le morceau est finalement trop difficile pour moi ? »

Rassurez-vous : un rapide coup d’œil sur la partition me permet de définir quel est le niveau requis pour jouer la partition.

R comme Réintégration

Une fois que vous avez travaillé les passages difficiles, je vous montre comment les réintégrer dans le morceau. SI vous ne suivez pas cette phase telle que je vous l’explique, vous risquez fort de retomber sur les mêmes difficultés, quand vous rejouerez votre morceau. Attention de ne pas brûler les étapes : il faut travailler chaque phase consciencieusement. Après tout, c’est l’affaire de quelques minutes seulement.

I comme Interprétation rythmique

A cette phase, nous commençons à nous amuser avec le rythme. Une fois que nous avons défini ensemble comment nous allions jouer le morceau, nous le jouons à des tempos différents, progressivement. Encore une fois, je vous accompagne dans ce processus.

V comme Variations mélodiques

Cette phase est préparatrice à l’improvisation. Les variations consistent à tourner autour des mélodies. C’est vraiment cool de savoir faire ça, parce que ça vous permet de jouer plusieurs fois la mélodie sans que cela devienne ennuyeux, à la longue.

E comme Effets

Il serait dommage de jouer de l’harmonica sans jouer les effets géniaux, si expressifs, propres à l’instrument. Quel que soit votre niveau, nous allons trouver ensemble plein de possibilités de jeu, pour sublimer votre interprétation des mélodies.

S comme Solo

Cette 7ème et dernière étape est sans conteste la plus créative, puisque c’est la phase de création de votre solo. Prendre un solo, cela ne signifie pas jouer tout seul, a cappella, mais se mettre en avant en inventant spontanément ses propres mélodies. Pas évident du tout quand on n’en a pas l’habitude ; c’est pourquoi je vous explique en détail les démarches que j’utilise. Bien souvent, nous allons écrire les solos avant de les jouer. Non pas pour jouer stricto sensu ces nouvelles mélodies (sinon, ce ne serait plus de l’improvisation) mais pour préparer le terrain.

Une méthode reproductible à l’infini

L’un des avantages majeurs de la méthode D.E.R.I.V.E.S. est qu’elle reproductible : pour chaque morceau que vous allez apprendre à jouer, vous pouvez passer par les 7 étapes décrites ci-dessus. Bientôt, vous connaîtrez la méthode par cœur, ce qui vous fera encore gagner du temps. Un beau jour, vous n’aurez même plus besoin de 7 jours pour apprendre un morceau : comme moi, vous serez capable de travailler un morceau par jour. Parfois plus. Un jour, j’ai pris un recueil, j’ai repéré les 7 morceaux qui me plaisaient le plus et les ai travaillés dans la journée : je n’avais pas mis 7 jours pour chaque morceau, j’avais travaillé 7 morceaux en 1 jour !

La méthode D.E.R.I.V.E.S. en cadeau

Je vous offre la méthode D.E.R.I.V.E.S., sous forme d’un guide numérique. Il ne reprend pas les explications de cette page, mais rentre plus dans la méthode en vous listant tout ce que vous devez faire, pas-à-pas, pour chaque phase, afin d’apprendre votre morceau en 7 jours. Maintenant que vous avez compris l’intérêt de cette méthode, il ne vous reste plus qu’à l’appliquer. Mais pour cela, il faut que je vous indique toutes les actions à mener : c’est ce que j’ai écrit dans ce guide, que je vous offre.

Téléchargez votre guide ici pour apprendre à jouer n’importe quel morceau en 7 jours chrono :

 

About the Author:

Partagez3
Tweetez
Enregistrer
3 Partages