Comment avoir le sens du rythme ?

Un homme qui ne danse pas car il n'a pas le sens du rythme !

L'angoisse de fin de soirée chez des amis, quand tout le monde se met à danser et que toi, tu restes dans ton coin, en espérant devenir invisible, parce que tu n'as pas le sens du rythme... Où même taper dans les mains te gêne, parce que tu tapes toujours à côté...

Ca te dit quelque chose ?

Tu sais quoi ? Tu es loin d'être le seul !

​Déjà, j'ai eu moi aussi d'énooormes problèmes de rythme quand j'étais gosse et ça ne m'a pas empêché de devenir professeur de musique. Comme quoi, on arrive à en sortir. Mais surtout, je sais ce que c'est, que de ne pas avoir le ​rythme dans la peau. Et je vais te donner des trucs pour en sortir.

Mais tout d'abord, quelques points scientifiques...

Ce que disent les chercheurs du sens du rythme

Tout d'abord, des recherches récentes ont montré que ce sont surtout les hommes qui souffrent de mauvais sens du rythme.

Ce problème est tellement courant et tellement handicapant, dans notre société où la plupart des rencontres se font en soirée, où la musique est très présente, que les scientifiques ont attribué un nom à ce handicap : la "surdité rythmique".

Je ne trouve pas ce terme très bien choisi, car il tend à faire croire que le problème vient d'une mauvaise oreille. Alors qu'en fait, c'est un problème cérébral.

D'après la psychologue Jessica Phillips-Silver, spécialisée en neurosciences au BRAMS - le Laboratoire International pour les Recherches sur le Cerveau en lien avec la Musique et le Son de l'Université de Montréal, à l'acronyme très évocateur - le problème vient de la manière dont le cerveau traite le rythme.

Ses travaux ont montré que les personnes souffrant de surdité rythmique ont du mal à retranscrire les rythmes d'une musique avec la plus grande difficulté.

Pour t'en sortir, je vais te proposer 7 exercices de transcription rythmique.

Mais avant, définissons quelques notions, pour être sûrs de parler de la même chose. Car beaucoup confondent plusieurs notions à propos du rythme.

Un métronome mécanique à balancier et sa version électronique

Rythme, tempo, pulsation rythmique...

C'est quoi, les différences ?

Le rythme : 2 définitions

La durée des notes d'une mélodie

Le rythme peut être simplement la durée d'une note de musique.

Quand plusieurs notes se suivent, soit elles ont toute la même durée - donc la même rythme...

Soit elles sont des durées différentes - et donc un rythme différent.

Le rythme comme agencement des silences

Par exemple, si on joue plusieurs fois une même note et que l'on observe des silences plus ou moins brefs entre les différentes répétitions, on va créer des figures rythmiques.

Mais le rythme est une notion relative : les notes représentées par une noire, par exemple, sont 2 fois plus longues que celles représentées par une croche, mais cela ne nous donne en aucun cas leur durée en secondes !

Cela dépend du tempo.

Tempo et allure d'un morceau

Le tempo est tout simplement la vitesse d'exécution d'un morceau. Il est donné en bpm = battements par minute. Un tempo à 60 à la noire , par exemple, signifie que le morceau contient l'équivalent de 60 noires par minute, soit une noire par seconde.

On parle aussi d'allure, qui est une indication moins précise que le tempo, mais qui donne une plus grande liberté d'interprétation au musicien ou au chanteur. Exprimée en italien, traditionnellement ou en langue vernaculaire, elle signifie par exemple : "à vivre allure" ou "modérément". A chacun d'apprécier ce qu'est jouer "à vive allure" ou "modérément". Généralement, les jazzmen ont tendance à jouer des morceaux "modérés" beaucoup plus rapidement que les morceaux modérés du classique.

Pulsation rythmique

Plutôt qu'entrer dans une définition très technique, pour expliquer ce qu'est la pulsation rythmique, fais l'expérience suivante : tu écoutes une musique qui te fasse bouger sur ton fauteuil et tape des mains.

Si tu tapes en rythme, alors tu tapes sur la pulsation rythmique.

A présent, passons aux exercices.

7 exercices pour avoir le rythme dans la peau

7 exercices de transcription rythmique

Ces exercices peuvent se faire avec ou sans instrument. Pratique-les régulièrement : un exercice par jour, pendant 5 minutes.

Certaines nécessitent un crayon et une feuille de papier, d'autres un métronome.

1. Trouve la pulsation

Voici un exercice qui m'a été fort utile, quand j'étais gosse : taper des mains, dès que j'entendais une musique. Je me rappelle qu'en classe de 3ème, j'avais tapé des mains au cinéma, en rythme avec d'autres enfants qui trouvaient la musique entraînante.

Que n'avais-je pas fait là ! Mes camarades, très moqueurs : "T'es vraiment un gamin ! Ce sont les gosses, qui font ça". Genre "les sixièmes", 3 ans plus jeunes...

Bref, si tu as peur qu'on se moque de toi, fais ça tout seul.

Le principe est simple, sa réalisation moins simple, mais très formatrice : tape des mains régulièrement, en faisant plusieurs essais, jusque ça te paraisse aller avec la musique.

Prenons un exemple avec un extrait de Bluesy Mind :

Là, ça ne vas pas du tout :

Là, c'est beaucoup mieux :

Entends-tu la différence ?

2. Lis un texte avec un rythme imposé

Prenons l'exemple d'un texte que je viens d'écrire. Bien sûr, tu peux choisir n'importe quel texte, surtout si le texte que tu as choisi t'inspire. Mais tu peux aussi t'amuser à lire la notice de ton fer à repasser.

Mon texte ne veut pas dire grand chose, mais ce n'est pas grave, c'est juste pour l'exemple :

En lien avec l'univers et la musique des sphères, je salue le soleil chaque matin. Toujours en quête de lumière divine, j'interroge les explorateurs du passé, dont les œuvres immortelles nous révèlent le sens de la beauté. (Sa Divine Grâce HarmoChopin)

2.1 Lisons le texte à 60 bpm, en noires

Je mets le métronome à 60 battements par minute et je lis une syllabe par temps. Je me moque de la ponctuation et de la place de l'accent tonique, je me contente de lire les mots. C'est plus amusant à faire que dire "noire - noire - noire - noire"...

2.2 Même tempo, en croches binaires

A présent, divisons chaque temps en 2 parties égales : c'est ce que l'on appelle la division binaire du temps. On dit aussi que l'on joue en croches binaires :

2.3 Rebelote, en croches ternaires

En divisant le temps en 3 parties égales et en jouant une note qui couvre les 2 premiers tiers du temps, puis une note qui couvre le tiers restant, on obtient une figure rythmique que l'on nomme 2 croches ternaires :

3. Transcris tes propres phrases

C'est un peu l'exercice inverse, que je te propose ici : tu dis une phrase qui te passe par la tête et tu essaies de trouver les figures rythmiques sur lesquelles tu as dit ta phrase.

Moins facile à faire que l'exercice précédent, mais tu peux t'aider en procédant en 5 étapes.

3.1 Etape 1 : enregistre ta phrase

Afin d'éviter de répéter ta phrase avec des rythmes différents, voire de la simplifier, pour qu'elle colle aux figures rythmiques que tu as en tête, le mieux est de l'enregistrer.

Prenons un exemple, avec une phrase qui me vient en tête. Pour sortir cette phrase, je prends par exemple un mot au hasard dans le dictionnaire et j'invente une phrase contenant ce mot.

Voici une phrase qui contient le mot maison :

3.2 Etape 2 : répète ta phrase en tapant des mains

Essaie de taper des mains sur la pulsation. L'idée est que ça n'ait pas l'air de faire bizarre. En le faisant plusieurs fois, tu vas trouver la pulsation :

3.3 Etape 3 : compte le nombre de syllabes par temps

Chaque fois que tu as tapé dans les mains, tu as marqué la pulsation. Entre 2 pulsations, tu as donc 1 temps.

Comptons le nombre de syllabes pour chaque temps :

Ouh qu'elle est jo : 4 syllabes

lie, ta mai : 3 syllabes

son : 1 syllabe

3.4 Etape 4 : repère les syllabes régulières et les irrégulières

Ouh qu'elle est jo : les 4 syllabes sont régulières.

lie, ta mai : les 3 syllabes ne sont pas régulières, la syllabe "lie" dure 2 fois plus longtemps que la syllabe "ta", qui dure aussi longtemps que le syllabe "mai".

son : 1 seule syllabe, pas de question à te poser.

3.5 Etape 5 : écris les rythmes

Ouh qu'elle est jo : quand on a 4 notes régulières sur 1 temps, on écrit 4 doubles-croches.

lie, ta mai : 3 notes sur 1 temps, dont la première est aussi longue que les 2 autres réunies, c'est croche-deux-doubles-croches.

son : 1 note toute seule, c'est une noire.

écriture rythmique d'une phrase parlée

C'est le procédé que j'utilise quand je crée mes phrases de confinement.

4. Trouve le tempo d'un morceau

Ecoute un morceau qui te plaît. Tape dans tes mains, comme dans l'exercice 1 et essaie de deviner la vitesse à laquelle le morceau est joué.

Pour t'aider, pense à la seconde : est-ce que tu as l'impression de taper 2 fois par seconde ? Si oui, alors le tempo est sûrement aux alentours de 120. Si, au contraire, tu as l'impression à peine plus vite que la seconde, c'est peut-être que tu es à 63 ou à 66, par exemple.

Aide-toi d'un métronome, pour vérifier si tu as bon.

A force de faire cet exercice, tu vas deviner à quel tempo est le morceau, de plus en plus précisément.

Afin de te mettre sur la piste, voici la liste des tempos les plus pratiqués :

liste des tempos les plus pratiqués en musique

5. Écrase les noires !

Le métronome dans tes oreilles - les meilleurs modèles électroniques possèdent une prise-casque  - prends-toi un tempo. Ecoute-le quelques temps, puis marche en faisant un pas sur chaque temps.

C'est un très bon exercice, pour commencer à sentir le rythme dans ton corps, avant de l'avoir dans la peau.

Evite de faire ça dans la rue, quand il y a de la circulation...

Dans un parc ou un jardin, c'est mieux. Isolé des autres, si tu ne veux pas passer pour un type un peu chelou...

6. Le métronome en faisant la vaisselle

Une bonne manière de sentir la régularité du tempo est d'entendre un métronome, tout le temps au même tempo, tandis que tu fais tout à fait autre chose : faire la vaisselle, cirer tes chaussures, prendre ta douche ou remplir ta déclaration d'impôts.

Inconsciemment, la régularité du tempo va entrer en toi. Si tu as le courage de pratiquer cet exercice plus de 5 minutes d'affilée, il y a fort à parier qu'à un moment, tu n'y penseras plus. Comme l'horloge franc-comtoise dont on n'entend plus les bruits du balancier.

7. Tape les contre-temps

Cet exercice est très déstabilisant au début, alors ne te décourage pas si tu n'y arrives pas du premier coup.

L'idée est de repérer les temps, puis de faire exprès de taper à côté...

Mais pas n'importe où ! Il faut qu'entre 2 claquements de mains, l'espace temporel soit toujours le même. Autrement dit, tu dois taper des mains régulièrement.

Tu peux arriver au bout de cet exercice en le décomposant en 3 étapes.

7.1 Tape sur les temps

Ecoute bien la pulsation donnée par le métronome, pour ne pas taper à côté.

Exemple à 72, pour changer un peu :

7.2 Tape les croches binaires

C'est un exercice que tu pourras refaire avec les croches ternaires, mais commence par les croches binaires, c'est moins difficile :

7.3 Tape 1 croche sur 2

Si tu y parviens, alors tu es bon pour le reggae et le ska !

En effet, dans ces 2 styles de musique, l'accent est placé systématiquement à contre-temps :

La dépêche d'HarmoChopin

Abonne-toi à La Dépêche d'HarmoChopin pour recevoir chaque matin un accès à un mini-cours pour progresser en musique.

Les abonnés les plus motivés reçoivent des promotions sur les formations avancées.

21 Partages
>