Comment improviser quand on n’y connaît rien ?

La première démarche est de ne pas s’embêter avec des gammes qui contiennent trop de notes.

Loin de moi l’idée d’affirmer que c’est réellement « embêtant » que les gammes existent : elles sont très utiles, tant en improvisation qu’en composition.

Seulement, quand on débute, une gamme majeure ou une gamme mineure, qui contient chacune 7 sons, cela fait trop quand on doit créer des mélodies. Bien sûr, certains s’en sortent très bien, car ils ont l’habitude de créer des mélodies spontanément ; mais quand on débute, on a tellement de possibilités à sa disposition que l’on a l’embarras du choix ! S’il est agréable d’avoir l’embarras du choix quand on veut d’acheter des friandises, c’est au contraire une vraie difficulté quand il faut sortir des notes, alors que l’on a que deux temps devant soi, surtout si le morceau est rapide !

Bref, on panique, on ne joue rien, le morceau passe trop vite et à la fin de la grille, on n’a rien tenté.

Je connais bien le problème : j’ai vécu ça, moi aussi, quand j’ai dû improviser pour la première fois.

Car contrairement à une vague idée reçue, l’improvisateur n’est ni un petit génie, ni un illuminé qui n’a attendre que Dieu déverse sur lui la Connaissance de monde pour jouer les plus belles mélodies : improviser, c’est s’apprivoise. Bien sûr, il ne s’agit d’apprendre des phrases toutes faites pour les recracher ensuite : il est bon de connaître quelques phrases par cœur pour avoir du vocabulaire, mais il faut avant tout avoir une démarche en tête.

Improviser, ça ne s’improvise pas !

La toute première démarche est d’avoir l’esprit minimaliste.

En effet, plutôt qu’avoir plein de notes à sa disposition et taper n’importe où au petit bonheur la chance, mieux vaut en avoir très peu et bien savoir les utiliser. En fait, une mélodie simple mais facile à retenir, ça vaut tout l’or du monde, en exagérant à peine (si, en exagérant un peu, tout de même).

Ce que je veux dire, c’est qu’il vaut mieux improviser une jolie mélodie qui contient peu de notes, qu’une mélodie hyper complexe, qui part dans tous les sens, qu’on a du mal à jouer en mesure et qu’au final, personne ne retiendra (ni toi ni ton auditoire).

Une seule note ? Oui, une seule note par accord !

En fait, il ne s’agit pas de prétendre que nous pouvons jouer une seule note sur tout le morceau : si c’est faisable dans certains morceaux, ce serait particulièrement ennuyeux… Sur quelques accords qui se suivent, si l’on joue toujours la même note, ça peut être assez joli, mais si l’on ne sort de cette note unique pendant tout le morceau, je suis persuadé que tu vas t’en lasser, presque aussi vite que ton public.

L’idée est de se concentrer sur une note par accord. Il y a deux avantages à utiliser cette méthode :

  • il est facile d’improviser, car il y a très peu à retenir ;
  • tu vas créer de belles mélodies qui seront faciles à créer spontanément.

Quel niveau faut-il avoir pour suivre ce cours ?

Il te suffit de savoir jouer les notes sur ton instrument et de connaître la composition des accords. Quand je dis « composition », je ne dis pas qu’il faut savoir composer à partir des accords, mais qu’il faut savoir quelles notes constituent les accords. Si tu ne le sais pas, tu peux acquérir ce cours, qui te donne la composition de tous les accords possibles et imaginables de la musique occidentale, tous styles confondus (c’est une formation exhaustive en 4 modules) : les Gammes Harmonisées

Si tu es harmoniciste diatonique, tu peux suivre ce cours de deux façons différentes :

  • si tu connais bien tes altérations aspirées, tu vas pouvoir jouer les démonstrations en même temps que le modèle ;
  • si tu ne sais pas encore les jouer, pas de panique : il te suffit de suivre le cours pour comprendre la démarche et de l’appliquer aussitôt aux notes que tu sais déjà jouer.

Cours en vidéo : jouer une seule note – démonstration sur un morceau de smooth-jazz

Débute l'improvisation facilement !

 

Comment télécharger tes ressources offertes ?

Pour profiter pleinement du cours d’improvisation en ligne, télécharge toutes tes ressources en 3 étapes :

  1.  remplis le formulaire ci-dessous ;
  2. tu vas recevoir un e-mail de confirmation, qui contiendra le lien de téléchargement ;
  3. clique sur tous les liens de cette page de téléchargement pour télécharger chaque ressource aussitôt.

Les partitions & tablatures sont au format pdf ; les démonstrations et la piste d’accompagnement en mp3.